Surfer, c’est glisser grâce à l’énergie de la vague…

Surfboard

Le Surfboard : D’origine polynésienne, le Surf fut pendant très longtemps l’apanage des familles royales dont les chefs prouvaient leur valeur, leur force et leur courage en affrontant les vagues.

Apparu en France à la fin des années 50, le Surf consiste à se maintenir debout en équilibre sur une planche, porté par une vague déferlante en exécutant des manœuvres. Discipline exigeante, le surf demande un long apprentissage. C’est de très loin la discipline qui fédère le plus grand nombre de pratiquants.

La longueur des planches utilisées s’échelonne en moyenne de 180cm à 240cm suivant la taille des vagues à traiter.

Dociles, maniables, courtes et sûres, véritables véhicules intellectuels conçus à la fin des années 60 et au début des années 70, les Shortboards (par opposition aux Longboards) émancipent le surfeur en lui procurant une incroyable liberté dans la gestion du traitement de la vague.

Entre la fin des années 70 et le début des années 80, elles ont encore énormément évolué dans une quête visant la maniabilité, le contrôle et la capacité à générer de la vitesse, perdant beaucoup en volume et pas mal en longueur, fondant au niveau de la largeur de l’avant pour s’empâter au niveau de celle de l’arrière, acceptant un nombre toujours croissant de dérives pour déboucher sur un concept qui fait de nos jours l’unanimité le thruster ou trifin (planche à 3 dérives).

 

Le Longboard : Comme son nom l’indique, c’est une grande planche dont la longueur minimum autorisée en compétition est de 9 pieds (274, 5cm).
Conçue sur le spot californien de Malibu au début des années 50, cette planche large, lourde, plate présentant un avant arrondi permet de suivre la vague mais autorise surtout les déplacements et la prise de poses plus ou moins théâtrales effectuées sur le nez de la planche regroupées dans l’appellation générique de nose-riding.

Les Longboards actuels, plus légers, plus maniables et plus nerveux sont des répliques très modernisées des Malibu-Boards d’antan mais qui respectent très fidèlement le concept et l’esprit. Ils permettent aux pratiquants de réviser sans problème le secteur traditionnel de la discipline, le Hot Dog Style avec son cortège de poses et de déplacements en y ajoutant désormais dans une modernité novatrice la cohérence de la fonctionnalité et le feu de la radicalité.

Type de vagues : Le Surfboard aura toujours une forme de planche (shape) adaptée qui permettra d’exploiter les vagues. Le moment critique est l’entrée en vague (le take off), si la vague est trop creuse, ça devient vraiment technique, un bodyboard sera plus adapté pour les moins aguerris.

Pour l’apprentissage, les petites et moyennes vagues à déferlement déversant qui déroulent longtemps seront les mieux adaptées.
Accessoires : Leash, Dérives, pad, wax.
Age minimum conseillé : 5 ans

Bodyboard

Relancé dans les années 70 par Tom Morey, inventeur de la planche en mousse polyuréthane qui fit son renom, le Bodyboard consiste à glisser, allongé sur la planche, en réalisant de nombreuses manœuvres acrobatiques.

Accessible à tous, quelques jours suffisent pour commencer à maîtriser sa planche et découvrir les premières sensations de Glisse.

Le Bodyboard est une planche courte d’environ 5 pieds de long (152, 5cm) flexible, dont une partie du revêtement extérieur est souple (mousse polyéthylène). Mise au point par le californien Tom Morey en 1971, elle est le plus souvent utilisée en position allongée (prone), le Bodyboardeur s’aidant d’une paire de palmes courtes pour essentiellement exacerber la précocité des départs.

Le Bodyboard se différencie du Surf surtout par la spécificité de son répertoire de manœuvres ; manœuvres souvent spectaculaires, complexes qui revendiquent d’excellentes qualités gymniques.

Type de vagues : Le petit volume du bodyboard et nos jambes qui trainent dans l’eau ne facilitent pas la vitesse dans les vagues peu puissantes. Par contre, cela permet du contrôle et de la maniabilité dans les vagues creuses et puissantes.
Accessoires : Palmes, leash, wax,..
Age minimum conseillé : 5 ans

Stand Up Paddle

Avec encore plus de volume qu’un longboard, la planche du SUP est très stable, te permet d’être debout même en dehors de la vague et glisse très facilement sur les plus petites ondulations. Équipé d’une pagaie, le surfeur peut l’utiliser pour s’aider à se diriger. Il peut, aussi, se pratiquer sur eau plate, en balade, en pêche et pleins d’autres choses..

Type de vagues : Pour débuter, il est conseillé de pratiqué sur un plan d’eau plat sans vagues. Pour le SUP Surf, un jour sans vent avec de longues petites vagues est l’idéal. Par la suite il sera possible d’utiliser tout type de vagues en variant de forme de planche (Shape). Comme le longboard, une vague très creuse au départ (déferlement plongeant) sera plus technique qu’une vague qui casse plus lentement (déferlement déversant).
Accessoires : Pad, dérives, pagaie, leash, wax.
Age minimum conseillé : 10 ans

Skimboard

Le Skimboard consiste à surfer une vague en se lançant de la plage.

 Utilisant une planche très courte, fine et dépourvue de dérive, le Skimboardeur utilise pour se lancer la fine pellicule d’eau laissée par la vague qui se retire de la plage pour aller percuter la vague suivante en réalisant des figures très similaires à celles du Surf.

Le skimboard qui disposait de ses propres championnats de France annuels depuis de nombreuses années fait son entrée dans le programme des championnats de France de surf dès 2016 à Biarritz.

Type de vagues : Pour débuter en skimboard, un plan d’eau au bord de plage avec peu de profondeur et des mini vagues est l’idéal. Par la suite, les vagues adaptées sont celles qui cassent près du bord de la plage (shore break).
Accessoires : Pad, wax.
Age minimum conseillé : 5 ans

BodySurf

L’apparition du Bodysurf est antérieure à celle du Surf. Le Bodysurf consiste à surfer la vague avec son corps.
C’est une discipline exigeante qui met en exergue le respect fondamental de la nature et la confrontation directe avec l’océan. Le Bodysurf constitue un préalable incontournable à la formation à tout autre sport de Glisse.

Type de vague : Il est possible de débuter dans tout type de conditions. Il sera important au début de ne pas aller ou vous n’avez pas pieds, garder l’eau au niveau du bassin facilitera la prise de vagues lorsque nous n’utilisons pas de palmes. Notre corp est la planche, une vague puissante nous emmènera plus facilement jusqu’au bord.
Accessoires : Palmes, Handplane,..
Age minimum conseillé : 5 ans